jeudi 31 mai 2012

Magazines sur le train US en ligne et Sociétés historiques

Il existe plusieurs magazines sur le train américain disponibles gratuitement en ligne.
Il est généralement possible de s'abonner à ces magazines ou bulletin d'association.

En voici quelques-uns :




Il y a également plusieurs sites gérés par des associations qui ont pour vocation de faire connaître l'histoire du chemin de fer  ou d'un réseau particulier.

http://www.nrhs.com/ (National railways historical society)

http://www.bellefontetrain.org/ (Bellefonte historical railroad society)

http://www.sbhrs.org/ (South Bay historical railroad society)

http://www.borhs.org/ (Balimore and Ohio railroad historical society)

http://www.fobnr.org/ (Burlington and Northern)

http://www.mrha.com/ (Milwaukee road historical association)

http://www.nycshs.org/ (New York Central System historical society)

http://www.nkphts.org/ (Nickel Plate historical and technical society)

http://oldrailhistory.com/ (Old railroad history)

http://www.prrths.com/ (Pennsylvania railroad technical and historical society)

http://www.drgw.org/  (Rio Grande modeling and historical society)

http://www.atsfrr.com/index.shtml  (Santa Fe railroad modeling and historical society)

http://www.uphs.org/ (Union Pacific historical society)

Et des dizaines d'autres sites historiques sont disponibles ici :http://www.railroaddata.com/rrlinks/Historical_Societies/more2.html 




Décor : Module du garde chasse 1

Aujourd'hui, le nouveau support en papier qui recevra la maison de garde chasse à été mise en couleur - étape selon moi indispensable avant tout flocage.

Voici la photo il y a quelques jours


En ocre jaune, l'emplacement du chemin et des zones en sable ou en gravier
Derrière la maison le jardin
En vert plus soutenu la prairie pour les deux chevaux du garde
Quelques sapins devraient décorer l'arrière-plan


Les deux bâtiments posés à leurs emplacements.
Le pinceau est un pinceau en éventail très pratique pour le brossage à sec (Dry Brushing) des parties rocheuses afin d'en accentuer le relief.

J'ai également recouvert les parements au pied des murs des bâtiments d'une couche de vernis Matt humbrol ainsi qu'une bande d'environ 5 mm tout autour des bâtiments.

L'application de ce vernis à pour but d'éviter lors de la mise en place du sable ou du flocage que l'eau mélangée à la colle n'imbibe les murs par capillarité

mercredi 30 mai 2012

Stagecoach N : les figurines 1ère partie

Deux figurines ont été créées pour représenter le cocher et le garde.

Il s'agit pour le cocher d'un buste d'artilleur confédéré GHQ sur des jambes de voyageur assis Preiser, et pour le garde armé, d'un buste  de cavalier confédéré sur des jambes de voyageur Preiser. Pour ce second personnage, le bras armé à été modifié et plié, l'orientation du buste étant donnée lors du collage.


Ensuite, et c'est ce qui va prendre le plus de temps, les deux chevaux.

Je suis partis de deux chevaux Preiser identiques à celui-ci


Pour le premier cheval, j'ai redressé la tête pour qu'elle soit dans l'axe du corps.
J'ai ensuite courbé les jambes antérieures pour qu'elles soient plus repliées sous le corps.
J'ai coupé les jambes postérieures pour recoller plus en avant sur la cuisse.
Tout ceci donne comme résultat :

Pour le second, j'ai redressé la tête puis l'ai inclinée vers le bas. Une cassure s'est formée sur le cou qu'il a fallu colmater au milliput. (Il aurait été préférable d'utiliser du mastic Tamiya)
J'ai modifier la position des pattes avantssans leur donner la même attitude que pour le premier cheval.
J'ai coupé les pattes arrières pour les repositionner plus sur l'avant de la cuisse comme pour le premier cheval.
Résultat :


Je me suis alors attaché à confectionner à l'aide des profilés en styrène les plus fins possible le harnachement du premier cheval.
Le harnachement de tête n'est pas encore fait.
Le styrène et le cheval étant de la même couleur, j'ai passé un peu de marqueur brun sur la sellerie pour la rendre plus visible.

Pour confectionner le harnachement, je me suis basé sur cette photo :



A suivre donc.

lundi 28 mai 2012

Figurines GHQ : transformation

Quelques transformations ont été effectuées sur des figurines GHQ afin de varier les postures.

Peloton de cavalerie nordiste.

Ce peloton constitué de 12 cavaliers comprend 1 officier, 1 clairon, 1 porte-étendard et 9 cavaliers.
Les 9 cavaliers sont tous identiques, quand aux 12 chevaux, ils ne sont disponibles qu'avec 3 attitudes différentes.
Le Clairon
J'ai dont retravaillé tout les chevaux en modifiant légèrement par pliage la position des pattes, de la queue ou de la tête.
En ce qui concerne les 9 cavaliers, les changements consistent surtout à courber très légèrement le buste de quelques-uns et surtout de tourner quelques têtes.




Autre travail, transformer 3 cavaliers sudistes chargeant en cow boys armés.
A la base, tous les cavaliers avaient leur arme pointée vers le ciel. Souhaitant avoir quelques bandits pour une scène d'attaque de diligence, j'ai modifier la position du bras armé pour 3 d'entre eux. Et poncer le sabre
et les équipements typiques de cavaliers militaires (cartouchières par exemple)

Cavalier avec pistolet avant transformation

Cavaliers après transformations (2 avec pistolet et 1 avec fusil)



J'ai ensuite créé un cow boy au galot pour accompagner une figurine Musket Miniature.
Le cow boy Musket est celui à l'arrière plan qui salue avec son chapeau. Il est monté sur un cheval GHQ (beaucoup plus fin que celui d'origine)^

Le second cow boy, à l'avant plan, est crée avec des jambes de cavalier sudiste et un buste d'artilleur sudiste également. Ici aussi certains équipements typiques comme les cartouchières ont été enlevés.



Construction Gleimo : fin de la réalisation des bâtiments

Dernière étape de la réalisation des bâtiments proprement dite, la peinture des éléments en styrène.

Très délicate, car pas question d'abîmer les parties en papier.
La grosse difficulté est de ne pas trembler. J'utilise une technique que j'ai adoptée principalement pour la peinture des figurines et qui me permet d'immobiliser les mains qui travaillent.

Chacun a déjà vu dans les films policiers, et ceux qui font du tir le savent aussi, qu'une arme est plus stable lorsqu'elle est tenue à deux mains.
Il est cependant difficile de tenir un pinceau à deux mains et en même temps le sujet à peindre.

La main qui tient le sujet ou le sujet lui-même si il est suffisamment grand me sert donc de support pour la main qui tient le pinceau.
Plus exactement, j'appuie un ou deux doigts de la main tenant le pinceau sur l'autre main ou sur le sujet à peindre, ce qui a pour effet de stabiliser cette main.

De plus pendant l'application de la peinture, je bloque ma respiration.

Voici une petite vidéo qui illustre ce propos. L'important n'est pas le pinceau, mais les doigts qui s'appuient 'l'un sur l'autre.



Les bâtiments terminés



Une fois cela fait, préparation de la mise ne place en enlevant les anciens bâtiments (ils étaients présents sur l'ancien réseau, mais avaient un peu souffert du démontage), pose d'un papier épais servant de nouvelle base pour les constuctions en cours et pré-positionnement.



L'emplacement des nouvelles constructions étant déterminés, les bords du papier supports sont noyés dans du papier toilettes fixé à la colle à bois (colle blanche) pour permettre l'intégration dans le reste du décor.

Petit avantage pour les travaux de décoration à venir, cette partie du décor est mobile puisque destinée à recouvrir une partie de la gare cachée dont les voies doivent rester accessibles en cas de besoin

dimanche 27 mai 2012

Construction GLEIMO : ajout de styrène

Certains éléments importants pour l'aspect visuel rendu par les bâtiments (surtout sur un réseau de train miniature) sont manquants sur les planches Gleimo.

Il s'agit particulièrement des gouttières et des appuis de fenêtre extérieurs (ceux-ci devant recevoir quelques fleurs.

Les bâtiments et les profilés de styrène Evergreen qui seront utilisés



Quelques gouttières en profilés demi-rond (ref. 240) sont posés ainsi que deux descentes de gouttières en profilés rond (ref. : 221)



Les appuis de fenêtres extérieurs sont en place. Ils sont réalisés à l'aide de profilés référence 102)


Ensuite, montage et mise en place des cheminées.
Les divers éléments d'une cheminée.


Montage des accessoires (clapier et niche à chien)

Les divers éléments :


Les deux constructions achevées. Il est à noter que des lapins sont imprimés dans les petites cages du clapier.

Tous les éléments réunis. La pièce utilisée comme référence de taille est une pièce de 1 euro



La prochaine étape commencera par la peinture des appuis de fenêtres et des gouttières à l'aide de couleurs Humbrol

samedi 26 mai 2012

Surprise avec l'UM de F7 Souther Pacific

Ceci concerne l'UM F7 A/B du Souther Pacific (Bachmann Spectrum)


Un membre du Forum US avait posé une question sur l'espace disponible pour l'installation éventuelle d'un décodeur digital, je lui avait donc posté une photo de la bête sans carrosserie

Après un rôdage qui s'est passé sans problème, j'ai voulu faire une petite vidéo de ces machines tractant une rame de voitures ConCor. Cela m'a valu de faire une petite vidéo plutôt surprenante.

Voici l'explication.

Un des attelage d'une des deux loco avait perdu le petit ressort qui maintient les machoires de l'attelage de type MTL fermées. Les deux unités n'étaient donc pas attelées solidement alors que visuellement, tout semblait être en ordre.
Lorsque la rame passait sur les voies de la gare cachée qui sont en très légère montée, le poids de la rame (les voitures ConCor sont plutôt lourdes - j'y reviendrai un jour) retenait l'unité B qui prenait du retard sur la locomotive de tête.
Lors du passage sur la voie de parade (qui est cette fois en légère descente), le poids des voitures poussait l'unité B qui rattrapait la locomotive de tête.

La mise en place d'un nouveau ressort (pas facile à faire tenir en place d'ailleurs) à règlé le problème.
Cette vidéo prouve au moins que les deux unités sont bien motorisées et de qualité égale.

Construction GLEIMO : les bâtiments annexes

Après le bâtiment principal, les constructions annexes.

La technique de montage est exactement la même que pour le corps de logis, par conséquent, un peu moins d'explications fois-ci

Petit étable.




Comme prévu par GLEIiMO, les portes des deux box sont rapportées par l'extérieur alors que pour ce qui semble bien pour servir de sellerie (la partie blanche), la porte est posée par l'intérieur. Cela donne du relief à la construction


Le poulailler


Les pièces

Les deux bâtiments assemblés et collés l'un à l'autre. Ce n'est pas très visible sur la photo, mais une poule est dessinée dans l'ouverture au ras du sol du poulailler.

Le quatrième bâtiment qui est à l'origine l'équivalent d'une guérite de garde barrière ne sera pas montée.
Dans le cadre de l'utilisation qui en est faite ici, ce petit immeuble n'apporterait rien de plus et occuperait un espace qui peut mieux être utilisé.

Les travaux se poursuivront par l'installation des cheminées, des appuis de fenêtre et des gouttières (j'espère avoir ce qu'il faut dans mon stock de styrène) et la conception des accessoires (clapier et niche)

En fonction de l'espace disponible, il est possible que des éléments provenant des planches "abris de jardin" viennent compléter l'ensemble (avec des clôtures et barrières diverses plus quelques figurines).
Encore de quoi s'occuper pendant quelques jours !!

vendredi 25 mai 2012

Construction d'un bâtiment GLEIMO : le corps de logis


Je vais présenter à partir d'aujourd'hui la construction d'un ensemble de bâtiments en papier édité par Gleimo.de.

Il s'agit initialement d'une maison de garde barrière bavaroise avec quelques dépendances.
L'ensemble comprend un corps de logis, un poulailler, une remise avec petite étable, le poste de garde barrière et quelques accessoires.

Dans le cadre du réseau WesterNCity, cet ensemble va prendre place à l'arrière plan et jouera le rôle de logis pour le garde-chasse local.
Les bâtiments seront construits sans modifications majeures, quelques éléments en styrène seront cependant ajoutés pour figurer des éléments absents des planches  (gouttières par exemple). Seule leur disposition les uns par rapport aux autres sera adaptée en fonction de mes besoins.



Cet ensemble devant prendre place sur une partie du décor qui doit rester mobile pour pouvoir accéder aux voies de la gare cachée, il ne sera pas équipé d'un éclairage ce qui en simplifie énormément la construction.

Tout d'abord imprimer les 4 planches sur du papier 200g/m2 pour celles qui reprennent les éléments de la structure et sur du papier 80g/m2 pour la planche reprennant les portes et les fenêtres.
Et bien entendu, préparer ses petits outils.



Le Corps de Logis

Première étape, découper chaque morceau de façade et enlever les dessins des portes et fenêtres.
Contrairement à ce qui est prévu par Gleimo, je sépare systématiquement chaque pan de mur. En effet, l'expérience m'a appris que si on se contente de plier aux endroits prévus pour ne coller qu'en un seul point, le bâtiments n'est pas d'équerre.
En séparant chaque élément, puis en les recollant en renforçant la fixation par une cornière en papier - je détaille cela un peu plus loin.

La même opération est effectuée avec les éléments destinés à servir de couche intérieure

Tous les bords blancs (les bords de découpe) sont teints au marqueur. Y compris les ouvertures de portes et de fenêtres.

Les éléments de murs et leur doublure interne sont assemblés.

Tous les "murs" sont prêts à recevoir les portes et fenêtres qui se collent par l'intérieur.

Les huisseries sont posées

Préparation de deux languettes de 1 cm de large environ découpée dans une chute de papier 200g.
Ces bandes de papier sont pliées en deux par le milieu sur toute la longueur.


Coupées à la bonne longueur, ces bandes de renforcement sont collées pour servir de liaison entre les différents éléments qui sont collés bord à bord


Les murs du corps de logis assemblés


 Pas de porte au niveau des murs, c'est normal. La porte d'entrée est intégrée dans un sas qui est rapporté sur l'ensemble.

Pose des nombreux volets. Des appuis de fenêtres extérieurs (non prévus par Gleimo) seront rajoutés par la suite afin de permettre de décorer les fenêtres avec quelques fleurs

Le bâtiment est ensuite collé sur une base en papier 200g afin de renforcer la solidité et pour faciliter les manipulations ultérieures


Préparation des éléments de la toiture
Les éléments bruns viennent se placer sur la face intérieure de la toiture.

Les éléments de toiture assemblés et prêts à être montés

La toiture installée avec ses parements. Seules les cheminées ne sont pas posées, je réserve cela pour la fin de la construction vu leur fragilité.



Suite demain peut-être avec le montage des appuis de fenêtres et des premières dépendances.