jeudi 30 octobre 2014

Rame automotrice "Spirit of Wild West" - 4

La rame automotrice sur base piko a enfin trouvé son nom commercial : "Spirit of Wild West"

Cela reste dans l'esprit du reste du réseau.

La mise en couleur se poursuit doucement. Les premières photos de la rame au complet sont enfin faites.

Les travaux de peinture ne sont pas terminés bien entendu (cela se voit à la présence du ruban de masquage sur les deux cabines), mais cela permet d'avoir une idée plus précise de l'aspect final.



Suite au prochain numéro

mardi 28 octobre 2014

Autorail et streamliner

Les travaux se poursuivent tout doucement (pas mal de soucis pour l'instant freinent l'évolution des chantiers en cours)

Les travaux de peinture de l'autorail et d'une rame de 11 voitures Streamliner sont en cours.
Le réseau actuel ne permettra pas de faire rouler les 11 voitures Streamliner simultanément, mais tant qu'a peindre, autant tout faire en même temps.

La rame automotrice en est là pour l'instant. Il y a encore beaucoup de travail



Quand aux voitures Streamliner, voici une idée de ce que je souhaite réaliser

samedi 18 octobre 2014

Halloween, c'est pour bientôt !

Halloween approche.

Ce modèle en cours de transformation m'y a fait penser, alors vite une photo avant qu'il ne soit repeint que cet effet ne soit plus possible.


mardi 14 octobre 2014

Rame automotrice "Spirit of the West" - 3

A ce stade, une petite expérience va révéler un petit souci. En effet en comparant les voitures pilotes avec une FP7 (Del Prado), il s'avère que les éléments du Spirit of the West sont un peu trop hauts.




 Les caisses sont retouchées et près de 2mm sont retirés dans le bas de chacune d'elles . La différence est notable et la hauteur totale est plus correcte.





Les voitures pilote ont maintenant cet aspect. Il m'a été signalé sur un forum, que l'avant était un peu "lisse" et que quelques détails supplémentaires apporteraient un plus.


 Des éléments sont donc ajoutés

Portes frontale avec les mains courantes indispensables et numbers boards

D'autres éléments étaient prévus dès le départ et ont également été installés

Marche pieds
Mains courantes à hauteur des portes d'accès aux cabines
Trompes sur le toit.

Tout ces éléménts ont été spécialement confectionnés ou récupérés dans la boîte à rabiots


 Enfin, pour achever la construction proprement dite, les systèmes de ventilation des moteurs sont installés sur les toitures.


Les cabines de type 204 Sncb sont méconnaissables après ces opérations de chirurgie esthétique, mais elles ont un look beaucoup moins européen.


A suivre

mardi 7 octobre 2014

Nohab Belges

J'ai déjà écrit un sujet par le passé sur les Nohab, locomotives fabriquées en Suède dans les années 50 sous licence General Motors/EMD.

L'utilisation de caisses de locomotives de type Nohab pour l'autorail "Spirit of the West" me donne l'occasion de revenir sur les versions belges de ces locomotives.

Si j'insiste sur l'expression "de type Nohab", c'est tout simplement parce que les machines construites pour les chemins de fer belges (et luxembourgeois), bien que très proches des Nohab suédoises, ont été construites en Belgique par la société Anglo-Franco-Belge

http://fr.wikipedia.org/wiki/Soci%C3%A9t%C3%A9_Franco-Belge

Dérivées de la  class B du chemin de fer du Victorian Railways en Australie - elle aussi construite sous licence Général Motors/EMD.
( http://fr.wikipedia.org/wiki/Classe_B_(Victorian_Railways) )

ces machines furent construites en trois séries distinctes.

La série 202 (re-numérotée HLD52 en 1970) commandées en 22 exemplaires en 1954 par la SNCB étaient destinées a la traction des trains de voyageurs de par la présence à leur bord d'un système de chauffage à la vapeur. 4 machines furent par la suite cédée aux chemins de fer Luxembourgeois t 4 autres converties en série 204.
La 202.020 préservée par le PFT àSaint-Ghislain (source : Wikipedia)

Disposition des essieuxCoCo
Écartement1435 mm
 Cylindres16
 Carburantdiesel
Moteur thermique16-567C (GM)
 AlternateurACEC
 AlimentationCourant Continu
 Effort de traction25 kN
 Transmissiondiesel-électrique
Masse en service108 t
Dimensions
 Longueur18,85 m
 Largeur2,94 m
 Hauteur4,237 m
Empattement10,30 m
BogiesCo'Co'
 Diamètre des rouesØ1010
Vitesse maximale120 km/h

La série 203 (re-numéroté HLD53 en 1970) fut commandée en 18 exemplaires en 1954 par la SNCB et étaient destinées à la traction de train de marchandises en raison de l'absence de système de chauffage à vapeur.

La 5320 en 1990, avant qu'elle ne soit transformée en "cabine flottante" (Source : Wikipédia)
 Cylindres16
 Carburantdiesel
Moteur thermique567C (GM)
 Puissance continue1265 kW
 Effort de traction245 kN
 Transmissiondiesel-électrique
Masse en service108 t
Dimensions
 Longueur18,85 m
 Largeur2,94 m
 Hauteur4,237 m
Empattement10,30 m
BogiesCo'Co'
 Diamètre des rouesØ1010
Vitesse maximale120 km/h



Enfin, la série 204 (HLD54 en 1970) est une série de 8 machines dérivées de la série 202 mais modifiées pour en augmenter la vitesse (de 120 à 140 km/h) pour assurer la traction des trains Trans-Europ-Express entre Paris et Cologne. 4 sont des 202 modifiées, les 4 autres font l'objet d'une commande supplémentaire en 1957.

En 2009, certaines de ces machines étaient encore utilisées par TUC-Rail pour la traction de trains de travaux.
La locomotive 5404, préservée au patrimoine historique de la SNCB (Source Wikipédia)
Cylindres16
 Carburantdiesel
Moteur thermique567C (GM)
 Transmissiondiesel-électrique
Masse en service108 t
Dimensions
 Longueur18,85 m
 Largeur2,94 m
 Hauteur4,237 m
Empattement10,30 m
BogiesCo'Co'
 Diamètre des rouesØ1010
Vitesse maximale
d'origine : 140 km/h
depuis 1980 : 120 km/h






A noter que la 202.020 préservée par le PFT est la seule locomotive de ce type a avoir été préservée avec sa caisse d'origine à 2 phares.

En effet, au fil du temps, des modifications seront progessivement apportées et toucheront particulièrement le nombre et le type de feux utilisés (ce sont en tout cas les modifications les plus visibles pour les non-initiés)

A partir des années 80, les caisses d'origines furent peu à peu remplacées par des caisses dites "à cabine flottante". Ce surnom est dû à un système d'amortissement a base de caoutchouc.
Le personnel de conduite avait, en effet, à se plaindre des anciennes cabines dites "Gros Nez".
Inconfortable, le poste de conduite se trouvait à droite ce qui posait problème pour voir les signaux raz du sol qui se trouvaient à gauche (puisque les trains roulent à gauche en Belgique).

Les nouvelles cabines bénéficiaient d'une meilleure visibilité et d'un poste de conduite à gauche.

Seule la 5404 ne sera pas modifiée à des fins de préservation du patrimoine
5311 à Stockem (Source : Wikipedia)

 Il m'a semblé , puisque la rame "Spirit of the West" que je suis en train de réaliser fait appel à des éléments (châssis et caisses voyageurs) européen, que les cabines devaient aussi être d'origine européenne et les locomotives des types 202 à 204 sont peut-être celles dont l'aspect général est le plus proche des locomotives américaines (comme les type F de EMD).
Quelques modifications accentueront encore ce look US.






lundi 6 octobre 2014

Rame automotrice "Spirit of the West" - 2

Petit bidouillage pour l'optique des phares. Désolé pour la qualité des photos, mais c'est si petit !!!!

La matière première, le poussoir en plastique transparent d'un bic.



Une fois affinée à la Dremel et coupée, voici ce qui reste de la pièce



Positionnement de la pièce dans la gaine du phare. Il n'y a plus qu'à l'enfoncer.


Vu de face.



Accessoirement, cela sert aussi de conduit de lumière.

dimanche 5 octobre 2014

Rame automotrice "Spirit of the West"

Donc, pour situer un peu le chantier, l'idée est de s'inspirer du "Roger Williams". Il s'agissait d'une rame composée à partir de 6 autorails diesel Budd dont deux d'entre eux avaient été pourvus d'une cabine de locomotive.

Source :  http://www.budd-rdc.org/sets/drm-Jun04.html




Il est tout à fait possible de reproduire cette rame à l'identique à l'aide d'autorails Budd RDC Kato et de caisses "Roger Williams" en impression 3 D. Mais cela représente un sérieux budget.


Source : http://www.budd-rdc.org/rdcmodels.html


Source : http://www.shapeways.com/




J'ai donc choisi de m'en inspirer pour réaliser une rame personnalisée à partir de matériel européen en ma possession.


Quelques vues du matériel de base
Autorail VT4.12 Piko DDR

Le châssis moteur de l'autorail et une voiture soviétique Piko

Caisses en résine de série 54 SNCB 


La première étape a été de voir comment il serait possible de représenter le système de refroidissement du moteur installé sur le toit de chaque voiture (en le simplifiant éventuellement).


Après avoir obtenu les cotes , j'ai tracé une pièce avec Photofiltre, puis ai ajouté différentes textures trouvées sur le net pour représenter les grilles d'aération


Après quelques essais et corrections du dessin (Pour les essais, j'ai utilisé la voiture intérmédiaire.)





Les angles sont réalisés en Milliput
En outre, la caisse à été sur-élevée légèrement pour aligner la toiture de la voiture sur celles des voitures pilotes. Les châssis du VT4.12 et de sa remorque étant un peu plus hauts que celui de la voiture soviétique Piko.




Des profilés en Evergree sont ajoutés à chaque extrémité du châssis.

Une "jupe" en carte plastique est ajoutée sur les flancs du châssis et un profilé est ajouté sur bas de la caisse. Ce profilé servira à masquer la jonction entre caisse et châssis




J'en ai profité pour aménager l'intérieur de la voiture intermédiaire et la voiture de queue (la voiture de tête abritant la motorisation (imposante), il n'y a pas de place pour un aménagement intérieur ou des passagers.







Ensuite, premier essai d'association Cabine - voiture.
La caisse de voiture soviétique a été raccourcie et une cabine de conduite prélevée sur un des caisse de série 54 en résine.

Ce premier essai permet de confirmer l'aspect général mais n'est pas définitif.



Ce premier essai permet de valider l'emplacement des découpes et des modifications à apporter.

La demi-fenêtre derrière la cabine sera comblée, la cabine doit être un peu sur-élevée et l'avant modifié

Ces modifications consistent à supprimer les supports de heurtoirs ainsi que les trois phares.
Un nouveau phare central est installé grâce à un tube en styrène.

Ce travail est effectué sur la voiture de queue.

 Le bas de la cabine est aligné sur la caisse voyageurs et un nouveau chasse-pierre est confectionné en carte plastique.
Les joints entre pièces en résine et pièces en plastique sont traités au Milliput, puis poncés.





Voilà, c'est tout pour l'instant. Le reste dans quelques temps.