PREAMBULE

Ce blog est destiné à présenter mes réalisations dans 2 domaines bien précis.


Tout d'abord un réseau américain à l'échelle N autour du thème du l'Ouest Sauvage. Il se situe donc plutôt à la fin du 19ième siècle.

Comme vous le verrez à la lecture des articles, plusieurs projets ont vu le jour et on dû être abandonnés soit parce que leur conception rendait leur accès difficile (surtout avec l'âge de votre serviteur) ou suite à un déménagement.


Mais l'aventure continuera.


Ensuite un réseau de type vintage en HO Marklin. Un réseau dans le style de ceux que l'on pouvait voir dans le catalogues des années 60-70.

Modeste par sa taille, ce réseau permet quand même de réaliser de jolies manoeuvre avec quelques wagons


Bien entendu, j'ajouterai des articles de fonds plus techniques ou historiques en fonction de mes recherches.


Bonne lecture

mardi 7 janvier 2020

Site Aiguillage

Un site à conseiller pour les fans de train miniature

Initiative privée, aujourd'hui financée par les internautes (financement collaboratif).

https://www.aiguillages.eu/



Souvenirs chemins de fer belges


lundi 6 janvier 2020

Documentaire - gares parisienne

Un petit reportage bien sympathique sur les gares parisiennes


mardi 24 décembre 2019

Intermède musical


mercredi 18 décembre 2019

75ième anniversaire de la Bataille des Ardennes



Le week-end dernier, Bastogne commémorait le 75ième anniversaire de la bataille des Ardennes.

C'est l'occasion de se souvenir des nombreux boys tombés au cours de cette bataille et qui sont inhumés parmi leur camarades victimes d'autres combats dans les deux grands cimetières militaires américains de la région.


Cimetière américain de Neuville en Condroz


Le cimetière américain des Ardennes est le dernier lieu de repos de 5328 militaires décédés lors de la deuxième guerre mondiale. Ils sont originaires de presque tous les états de l'Union ainsi que du District de Columbia, Canada, Danemark, France, Allemagne, Irlande, Philippines, Royaume Uni et les Antilles britanniques. Parmi les tombes, 22 sont le lieu de repos de 11 paires de frères enterrés côte-à-côte. 792 tombes sont marquées d'une croix où on peut lire « Ici repose seulement connu de Dieu, un camarade mort au combat. » Sur le mur des disparus figurent les noms de 462 militaires dont les corps n'ont jamais été récupérés.
Parce que le cimetière a servi de point central d'identification pendant et après la guerre, les hommes qui y sont enterrés ont été tués en Europe et en Méditerranée. Il y a même une sépulture d'un soldat tué à Guadalcanal dans le Pacifique. Trois cinquièmes des sépultures appartiennent à des aviateurs abattus au-dessus de l'Europe.
 The Ardennes American Cemetery is the final resting place of 5,328 individuals who died during World War II.  They came from almost every state in the Union as well as from the District of Columbia, Canada, Denmark, France, Germany, Ireland, the Philippines, the United Kingdom, and the British West Indies. Among the graves are 11 instances of two brothers buried side-by-side. The graves of 792 of these war dead are marked with crosses that read "Here Rests in Honored Glory A Comrade in Arms Known But To God." The Tablets of the Missing record the names of 463 servicemen whose bodies where never recovered. 
During and immediately after the war, the location of the cemetery served as a central identification point where deceased servicemen were brought to establish their identities.  Therefore, the cemetery is the final resting place of men who were killed throughout Europe and the Mediterranean. There is even one grave of a soldier who was killed at Guadalcanal in the Pacific. Three-fifths of all the burials are airmen who were shot down in the skies above Europe.

Le Cimetière Américain d'Henri-Chapelle
Le Cimetière Américain d'Henri-Chapelle est le dernier lieu de repos de 7.992 soldats et aviateurs, originaires de 49 États, du District de Columbia, du Panama et du Royaume-Uni. Parmi les tombes, 79 sont le lieu de repos de 38 paires de frères enterrés côte-à-côte et 3 tombes abritent  3 frères enterrés côte-à-côte. 94 tombes avec l'inscription suivante sur la croix:« Ici repose seulement connu de Dieu, un camarade mort au combat. » A l'entrée du cimetière, sur les piliers figurent la liste des noms de 450 militaires disparus et dont le corps n'a jamais été retrouvé.  On y retrouve également le Sceau des Etats et Territoires des Etats-Unis.
Le 12 septembre 1944, la Première Division d'Infanterie Américaine libère la région et cinq jours plus tard le Service d'enregistrement des tombes établit le site du cimetière. A la fin de la guerre, il y avait 17.000 américains et 10.600 allemands enterrés sur le site. En 1946, les corps des Allemands sont transférés au cimetière allemand de Lommel. À partir de 1947, et selon la volonté des familles la plupart des corps des militaires américains sont rapatriés aux États-Unis. En 1948, le site est choisi pour un Cimetière Américain permanent: dernier lieu de repos pour les militaires dont les familles n'avaient pas opté pour leur rapatriement. La construction du cimetière permanent que nous connaissons aujourd’hui a été achevée en 1960.
La plupart des soldats enterrés dans le cimetière sont morts lors de la percée de l'armée américaine en Allemagne en 1944-1945, particulièrement lors des batailles de la forêt d'Hurtgen, d'Aix-la-Chapelle et de la Roer. Mais le cimetière est aussi la dernière demeure pour plusieurs centaines de soldats tués en Belgique dans la bataille des Ardennes de décembre 1944 à janvier 1945 et aux Pays-Bas au cours de l'opération  « Market Garden » en septembre 1944. C'est également le lieu de repos de 420 aviateurs, de 7 des 11 victimes du massacre de Wereth, ainsi que de  plusieurs des victimes du massacre de Malmedy et un membre du « Band of Brothers ».
The Henri-Chapelle American Cemetery is the final resting place of 7,992 soldiers and airmen. They came from 49 states, the District of Columbia, Panama, and the United Kingdom. Among the graves are 38 instances of two brothers lying side-by-side and one instance of three brothers buried side-by-side. The graves of 94 servicemen are marked with crosses that read "Here Rests in Honored Glory A Comrade in Arms Known But To God." The Colonnade through which one enters the cemetery lists the names of 450 servicemen whose bodies were never recovered.  It also displays the Seals of the States and Territories of the United States.
On 12 September 1944, the US First Infantry Division liberated the site of the cemetery, and five days later the US Graves Registration Service created a cemetery there. By the end of the war, there were 17,000 Americans and 10,600 Germans buried at the site. In 1946, the bodies of the Germans were transferred to the German cemetery at Lommel. Starting in 1947, most of the bodies of the Americans were repatriated to the United States. In 1948, the site was selected as a permanent American cemetery for those whose bodies would not be repatriated.  Construction of the permanent cemetery that we know today was completed in 1960.
Most of the soldiers buried in the cemetery died in the advance of the American Armed Forces into Germany in 1944-1945, particularly in the battles of the Hürtgen Forest, Aachen, and the drive to the Roer.  Others were killed in Belgium and the Netherlands during Operation Market Garden in September 1944, and in the Battle of the Bulge from December 1944 to January 1945.  The cemetery is also the final resting place of 420 airmen.  Seven of the Wereth 11 massacre victims are buried at the cemetery, as are several victims of the Malmedy massacre, and one member of the "Band of Brothers."

Le Royaume de Belgique a accordé à perpétuité les sites des deux cimetières  aux Etats-Unis d’Amérique.  La Commission des Monuments de Guerre Américains (American Battle Monuments Commission – ABMC), une agence du gouvernement des Etats-Unis, gère et maintient ces lieux de mémoire.
Ce blog étant particulièrement suivi par des lecteurs des Etats-Unis (d'après les statistiques Blogger), il me semblait juste de rendre cet hommage à leurs compatriotes ayant donné leur vie pour la libération de l'Europe en général et de mon pays en particulier.

mardi 17 décembre 2019

Western Abilene Forum

Le forum des Old-timer et passionnés du Wild West.


 Pourquoi parler de ce Forum en état de "quasi mort clinique" depuis 2 ans. Certainement pas pour le relancer, ce n'est pas mon rôle et je ne suis pas convaincu que cela soit souhaité par ses créateurs.
C'est dommage, mais on peut les comprendre, vu la concurrence que subissent les forums depuis le développement des groupes de discussion sur Facebook.

Non, si je mentionne ici le Forum Western Abilene, c'est parce qu'il reste une source de documentations et d'informations inestimable

Certes, certains sujets sont amputés de quelques photos, nous connaissons tous ce problème consécutf, entre autres, d'un changement de politique de quelques hébergeurs. Mais il n'en reste pas moins que Western Abilene comporte encore énormément de documents photographiques très intéressants et pas toujours facile à trouver ailleurs.

L'expertise de quelques membres et leurs interventions sont tout aussi riches de connaissances utiles à toute personne s'intéressant à cette époque.

https://wabilene.forumgratuit.org/

Railroad patches

Un beau sujet de collection (sans se ruiner), les écussons des compagnies ferroviaires américaines.

Quelques exemples