mercredi 15 mai 2013

Heurtoirs

Comme chacun le sait, lorsqu'une voie s'arrête, des heurtoirs sont disposés à son extrémité.

Ces heurtoirs ont pour rôle d'empêcher les wagons d'aller se perdre au-delà des rails (ne parlons pas des locos, il n'y a pas grand chose qui peut arrêter une locomotive en détresse)

La preuve avec une photo très connue d'un accident survenu à Paris à la gare Montparnasse en 1895

Donc pour arrêter les wagons, il faut installer un système approprié.
En Europe, les wagons sont équipés de tampons (à ressort) destinés amortir les chocs. Les heurtoirs de fin de voies sont donc placés à hauteurs de ces tampons.
Les heurtoirs européens peuvent même être équipés de tampons à ressorts quand il ne s'agit pas pour les versions les plus modernes de système hydrauliques plus importants.

Les heurtoirs peuvent consister en bacs à sable, pierres ou terre en bois.
 Il peut s'agir d'une armature métallique (parfois faites à l'aide de vieux rails) et de planches de bois.

Des tampons à ressort y sont parfois ajoutés


Un heurtoir peut aussi consister en un simple massif en béton

Voire quelque chose de bien plus artisanal encore

 
Dans les grandes gares terminus modernes européennes, il s'agit donc de puissants systèmes hydrauliques comme à la gare d'Anvers en Belgique


 Aux Etats Unis, le problème se pose différemment en l'absence de tampons sur le matériel roulant.
C'est le système d'attelage lui-même qui vient au contact du heurtoir.
Le système le plus connu est le heurtoir Hayes

Ce système est relativement récent puisque postérieur (d'après mes sources) à la seconde guerre mondiale.
Dans le cas d'un réseau comme le mien consacré à une époque bien antérieure à la seconde guerre mondiale, la question est donc quel type de heurtoir utiliser. Et la solution n'est pas facile à trouver.

Il semble surtout qu'avant l'introduction du heurtoir Hayes, il n'y avait pas vraiment de système standardisé.
Mes recherches m'ont quant même permit de trouver un peu documentation à ce sujet.

Ce premier lien montre quelques plans dont certains sont datés du début du XXième siècle.

Le deuxième lien montre un dessin donnant une bonne image de ce que pouvait être un heurtoir vers 1860

Ce troisième lien permet d'accéder à une page d'un ouvrage consacré aux infrastructures ferroviaires américaines du début du XXime siècle

Les images de réseaux miniatures américains montrent également une grande variété de modèles possibles








Parfois, cela ne suffit pas !

Il est probable que d'autres systèmes existent particulièrement pour la fin du XIXième siècle d'autant qu'à cette époque les petites compagnies privées étaient nombreuses et les compléments d'informations seront bien entendu les bienvenus pour compléter ou corriger cette petite présentation.