dimanche 10 juin 2012

Les grues ferroviaires

Les premiers temps des chemins de fer ne nécessitaient pas d'autres moyens de levage que des verins et la force musculaire des hommes, le matériel roulant était en effet assez léger.

Mais le matériel roulant devenant de plus en plus gros et surtout de plus en plus lourd, ces moyens ne suffirent plus et des grues de levages virent le jour.

Apparues vers 1890, les grues ferrovaires ( a vapeur) n'ont pas cessé de croître en taille pour atteindre leur apogée dès 1910. Beaucoup des grues de cette époque ont servit plusieurs dizaines d'années avant d'être remplacées par des grues hydraulique à moteur diesel.

Ces engins ont trois utilisations principales :
 la manutention de marchandises comme cette grue à charbon Bondy
la maintenance du réseau ferré comme cette grue qui pose un nouveau pont (travail effectuer de nuit pour moins perturber le traffic)

et le relevage de matériel en cas d'accident
.
Il est clair que, en fonction du type d'utilisation, la taille de la grue est différente et que ce qui intéresse souvent le modéliste lorsqu'il forme un train grue, c'est la grue de relevage.

Pivotant sur 360°, ces grues sont généralement accompagnés d'un ou plusieurs wagon plats dont la mission est de supporter la flèche de la grue pendant le transport ainsi que les différents agrès comme câbles, crochet, contre-poids, ....)
Le "train grue" comprenait et comprend encore aujourd'hui divers wagons que ce soit pour loger le personnel de service, pour entreposer du matériel de levage ou divers outils.
Pour illustrer ce propos, trois photos du train de relevage de la SNCB utilisé récemment suite à un accident à Godinnes (source des photos : http://trainsbelges.be/reportages/train-de-relevage-pour-laccident-de-gedinne/ )






Si aujourd'hui, beaucoup de grues ferroviaire qu'elles soient à vapeur ou diesel-hydrauliques ont été remplacées par des grues routières mois coûteuses et plus polyvalentes, il est indispensable d'en conserver quelques unes ne serait ce que parce qu'un accident peut arriver dans des lieux inaccessibles par la route.
Un exemple avec cette intervention en Allemagne en 2010



Et pour mes voisins Français, quelques images de grues qui sont ou ont été en service en France avant de passer aux grues américaines

Une des 2 grues KIROW de la SNCF


Le "Diplodocus" grue du 5ième Régiment du Génie
Source : Le Forum du N
Grue Cockerill d'une capacité de levage de 85 tonnes.   

Les grues de relevage US.

Les grues américaines ont pour particularité une grande puissance de relevage rendue nécessaire par le poids plus important qu'en Europe du matériel roulant. Le gabarit plus généreux des réseaux américains facilite cette montée en puissance.


Une autre particularité est le wagon de protection chargé de supporter la flèche de la grue.
Ce wagon typique est baptisé Boom Car.
Ce wagon comporte des coffres à outils sur les côtés de la plate forme et un abri fermé.

Quelques images de grues ferroviaires américaines 

Grue Bucyrus de 100 tonnes construite en 1912 et toujours en service dans les années 60


Grue à vapeur de 250t en action au Canada en 1959
Source : www.trainweb.org

Quelques vidéos de grues à vapeur, il s'agit généralement de matériel conservés en état de fonctionnement dans des musées ou par des associations.







Quelques constructeurs de grues ferroviaires aux Etats Unis

American Hoist an Derrick
Arva Industries
Badger Equipment Company
Bucyrus
Industrial Brownhoist
Link-Belt
Lima
Littel Giant Corporation
Marion
Ohio Railroad Crane
Swingmaster Corporation

Et un lien vers un site reprenant entre autre la liste et diverses informations sur les grues à vapeur américain  préservées  : http://www.internationalsteam.co.uk/cranes/steamcranes02.htm